Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
www.fn03.info

Dans notre dos

« J’ai appris fortuitement qu’un camp de 500 migrants allait s’installer sur mon arrondissement, sur un site universitaire, s’étrangle le maire LR du XVe, un camp avec des tentes de la Croix Rouge comme en Syrie ou au Liban ! Le préfet de région m’a dit qu’il n’avait pas trouvé d’autres sites en Île de France »

Côté riverains du XVe, certains sont déjà montés au créneau, sur les réseaux sociaux - notamment Twitter - mais également au standard de la mairie du XVe. Anne, habitante du XVe, s’indigne « d’un camp installé en douce dans la nuit par la Mairie de Paris ».

("Le Parisien", 18/08/2017)

Une preuve parmi d'autres que la Macronie et ses séides préfectoraux sont la copie conforme du Hollandisme: le 09 avril dernier , en compilant et en croisant des informations en provenance de "La Montagne", nous avions déjà pu révéler aux Bourbonnais les agissements honteux de la Préfecture de l'Allier concernant l'installation des migrants dans notre département: mensonges, tromperies, dissimulations.

L'article du Parisien - à dessein ou non - ne comporte aucune considération financière.

Combien coûte à la Collectivité et aux autochtones cet élan de "charité humaniste"?

Quel est le montant des subventions perçues par les collabos de l'invasion et du terrorisme?

Il est matériellement et techniquement impossible que la masse des profiteurs et autres déserteurs présents sur notre sol ait pu faire l'objet des contrôles de sécurité indispensables en la matière. Nos dirigeants - traîtres mais pas stupides - le savent pertinemment. Parmi ces étrangers entrés illégalement en France, dont beaucoup sont issus de pays hostiles à la France, il existe donc obligatoirement des individus constituant aujourd'hui même une grave menace pour les Français, de façon directe ou indirecte - du fait de leurs relations actuelles ou futures.

Ceux qui crient à la "haine de l'autre" sont également les premiers à crier lorsque "l'autre" les a pris pour cible. Eux ou leur famille.

En conséquence, et pour ce qui concerne plus particulièrement l'Allier, la Préfecture est probablement au courant que pèse sur elle une menace concomitante de celle présentée par les migrants qu'elle a infiltrés dans le dos des Bourbonnais: celle de personnes résolues à faire payer aux traîtres le prix de la trahison en cas d'attentat.

 

 

 

 

Pierre-Louis Guyot.

Partager cet article

Repost 0